Câble Ethernet

 

 

DÉFINITION, EXPLICATION DE CE QU’EST LE CÂBLE ETHERNET?

 

EN QUELQUES MOTS…

 

 



On entend par câblage Ethernet tout système de câbles, connecteurs, conduits et  dispositifs permettant d’établir une infrastructure de télécommunications dans un bâtiment. L’installation et les caractéristiques du système doivent répondre à certaines normes pour faire partie de la condition de câblage Ethernet ou câbles à paires torsadés.

Ainsi, l’attachement du câblage Ethernet à une norme (IEEE 802.3ab) permet que ce type de système offre une grande souplesse d’installation et d’indépendance concernant les fournisseurs et les protocoles, une grande capacité de croissance et d’être facile à gérer.

Le câblage Ethernet permet de transporter, à l’intérieur d’un bâtiment, les signaux émis par un émetteur à son récepteur correspondant. Il s’agit, par conséquent, d’un réseau physique qui peut combiner les câbles UTP/FTP, les patchs panels et les prises murales.

Au moment de la pose, il faut tenir compte de l’ampleur (l’extension) du câblage, la segmentation du trafic, l’éventuelle apparition d’interférences électromagnétiques et l’éventuel besoin d’installer des réseaux locaux virtuels (VLAN).

Parmi les principaux éléments du système de câblage Ethernet, il y a lieu de mentionner le câble horizontal (qui s’étend horizontalement entre le plancher/sol et le plafond), le câble vertical ou backbone (qui relie les différents racks informatiques) et la salle serveurs (avec les équipements de télécommunications).

En terme de vitesse, le câblage Ethernet supporte 10, 100, 1000 Mbps. La vitesse la plus courante grâce au câble Cat 6 étant de 1000 Mbps sur une distance maximale de 100 mètres.

Bien entendu, les câbles Cat 5e (en fin de vie), Cat 6a, Cat 7 sont aussi utilisés pour le câblage Ethernet. Les Cat 7 sont plus destinés à des installations de type backbone (ou câblage vertical) pour atteindre des vitesses de 10 Gbps.